EN PLEINE LUMIERE

Les sunlights éteints depuis hier à Rétromobile, la Traversée de Bordeaux et la place des Quinconces demain, nos autos exposées sur les Allées de Tourny en mars et en octobre, le Salon à Bordeaux Lac en avril, une concentration historique au parc Beaumont en mai, notre site internet désormais accessible toute l'année (http://www.acso-classic.com) : les automobiles historiques ne cessent de s'exposer en pleine lumière. Bordeaux, pourtant réputée très pudique à cet égard, n'y résiste plus. Nos édiles adhèrent. Le grand salon de l'ACSO offre désormais ses ors et ses lustres à nos dîners mensuels.

N'en déplaise aux adeptes des ZAPA, la FFVE et son Président Claude DELAGNAUD, toujours très engagé, nous promettent que les véhicules détenteurs d'une carte grise de collection échapperont à la future réglementation et pourront fréquenter les centres-villes. Merci la FFVE.

Journaux et médias se disputent les reportages et les images de nos événements devenus populaires. Le Monte Carlo Historique tient la "une" des rubriques sportives. Il est vrai que les allemandes en tête...c'est dans l'air du temps. Les ventes aux (super) enchères de Rétromobile enrichissent les rubriques financières des revues politiquement correctes. Bonne nouvelle: la spéculation automobile historique maintient ses AAA. L'ISF ignorera encore les objets d'art et les automobiles anciennes. Merci la FFVE.

"L'art de vivre", prôné par les premiers fanatiques des 2 CV, devient aussi un bon placement. J'aimais bien l'art de vivre.

50 MG B se sont réunies, dans le blizzard et puis sous la neige, à l'extérieur du salon Rétromobile pour commémorer le cinquantième anniversaire d'un modèle devenu un grand classique. La foule traverse emmitouflée. A l'intérieur du pavillon du parc des expositions de la Porte de Versailles, sous les feux de la rampe, deux FERRARI GTO, qui célèbrent aussi une cinquantaine mythique, s'exposent, fardées et muettes, à un public qui se découvre et se réchauffe.

Il fait très chaud sous les projecteurs. Il y a foule dans les travées du salon. Les regards, les commentaires des badauds à l'égard des apathiques merveilles botoxées m'ennuient.

Finalement, raisonnablement, je garde la MG B.  Pour rouler au grand air et...en pleine lumière malgré d'inévitables zones d'ombre à l'horizon.    

Je me rassure: la FFVE veille! L'ACSO Classic aussi.


 Pierre WEHNER


Découvrez également au format pdf ce bulletin du mois de février 2012 de l'ACSO Classic !

bulletin-fevrier-2012-1.pdf bulletin-fevrier-2012-1.pdf

bulletin

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.