LA FIN D'UN MONDE

Les deux rives de la Garonne, de la base sous- marine à la  guinguette « chez Alriq », ont été envahies le dernier dimanche du mois de juin par des colonies d’automobiles d’une autre époque et d’automobilistes d’un autre monde.
Effet bo-bo ? On pourrait le croire en de tels lieux. Mais non !
Effet Ba- Ba ? On pourrait le penser vu la proximité du nouvel ouvrage d’art qui enjambe désormais la Garonne. Mais non ! Une fermeture programmée du Pont d’Aquitaine ?  Non plus!

C’était l’effet « Bergès cuir » du nom de la société qui, à la surprise générale, s’est approprié l’organisation de la concentration historique de la base sous- marine, transgressant ainsi un consensus de plus de 20 ans que partageaient innocemment des amateurs d’automobiles majoritairement anciennes.
A l’annonce des nouvelles règles de participation à la «messe automobile mensuelle» du dernier dimanche,  un collectif « facebook » s’est rapidement constitué appelant à la dissidence et au déplacement de la ruche sur l’autre rive. Appel entendu !
D’où les encombrements entre les deux rives.
Un verrou a sauté ce dernier dimanche de juin 2013. Maintes  fois sollicité par les autorités municipales, j’avais, ès qualité, refusé au nom des AHA puis de l’ACSO Classic de risquer de détruire cette fleur sauvage éclose, nul ne sait comment, à l’ombre du Vendredi 13 dans un sombre univers minéral que rien ne semblait destiner à faire émerger cette énergie sauvage.
Ce n’est pas la fin du monde. Peut- être seulement la fin d’un  monde !
De nouveaux choix  vous sont désormais proposés. Parce que  j’avais depuis longtemps repéré l’hippodrome du Bouscat comme un point de repli stratégique pour une éventuelle concentration organisée, j’ai adhéré sans hésitation à la proposition de tenter une nouvelle expérience : «  le Brunch du Gentleman » orchestré par Bruno Richet dont on mesure, événement après événement, l’implication intelligente dans le monde de l’auto ancienne bordelaise.
C’est une nouvelle offre. J’ai accepté de lui apporter la caution de l’ACSO Classic, comme nous l’avons déjà fait pour les initiatives qui ont conduit au succès de la Traversée de Bordeaux, des Baby-boomers, de différents rallyes Bordeaux Classic  et, avec certes moins de réussite,  du Salon Auto Rétro de Bordeaux.
Il me semble, et vous m’y avez encouragé, que c’est une vocation première de notre institution de favoriser l’éclosion de telles  nouvelles entreprises.  Il leur appartient de vivre leur vie…ensuite.
Cette dernière s’ajoute aux autres qui subsisteront, je n’en doute pas. Le 14 juillet et le BSOC ayant depuis longtemps réservé les prochains dimanches à venir, le premier « Brunch du Gentleman » se tiendra le dernier dimanche de juillet. Ce n’est pas une provocation. Il n’en sera pas nécessairement de même les mois à venir.
Je porterai le chapeau, à l’hippodrome, le 28 juillet. Il y aura peut-être des crinolines et des ombrelles.  Assurément de belles voitures, des gentlemen et leurs familles !

Pierre WEHNER


Découvrez au format pdf ce bulletin du mois de juillet 2013 de l'ACSO Classic !

bulletin-juillet-2013.pdf bulletin-juillet-2013.pdf

bulletin

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.