DE L’ART ET DE L’USAGE DU SYLLOGISME

Tous les hommes sont mortels

Or Socrate est un homme

Donc Socrate est mortel

Aristote formalisa et illustra ainsi la notion de syllogisme il y a près de 2500 ans.

Nos « humanités » nous enseignèrent plus tard une version volontairement malhonnête, adaptée à la civilisation de notre lointaine jeunesse, qui caricaturait la limite du syllogisme :

Tout ce qui est rare est cher

Or un cheval borgne est rare

Donc un cheval borgne est cher.

Cette forme d’illusion de syllogisme, dénommée sophisme, est bien connue dans notre monde de l’automobile ancienne où l’on a pu maintes fois constater que la rareté pouvait, inconsidérément, primer sur l’intérêt de l’objet automobile historique. Le plus souvent au détriment de l’utilisateur mais au profit, intellectuellement malhonnête, des marchands et des spéculateurs.

Du syllogisme au sophisme, il est un pas que nos dirigeants politiques  n’hésitent pas non plus à franchir à l’égard des automobilistes. Réduction de la vitesse, stationnement réglementé, pollution et nuisance urbaines, etc. : toutes les solutions, envisagées, proposées puis appliquées obéissent à ce type de raisonnement fallacieux masqué par une apparence de vérité conduisant à des décisions aberrantes. Le plus souvent, pour ne pas dire toujours, au détriment de l’utilisateur mais au profit, intellectuellement malhonnête, de l’Etat et des spéculateurs économiques ou politiques.

Mais voici qu’apparait le spectre du transhumanisme et de l’homme « augmenté ». La prémisse majeure du raisonnement rhétorique d’Aristote n’était- elle donc, elle-même, qu’illusion ?

La solution aux tracas des nuisances causées par les automobilistes viendrait peut- être alors de l’automobile « augmentée » : voitures autonomes, sans conducteur, sans moteur thermique, sans boite de vitesses, sans carburant, sans rejet, sans bruit, sans déchet, sans défaut, sans danger, sans permis, sans stationnement, sans PV, finalement sans rien d’autre que… des souvenirs et des regrets.

A moins que la prémisse majeure d’Aristote ne soit, malheureusement, bien fondée !

Pierre WEHNER


Découvrez au format pdf ce bulletin du mois de mars 2018 de l'ACSO Classic !

Edito acso classic logo 03 2018Edito acso classic logo 03 2018

bulletin

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.