DE LA RELATIVITE DES RATIOS

J’avais 35 ans en 1983. Une FERRARI 250 GTO coûtait alors, si on cherchait bien, 350 000 francs. Je m’en souviens, je ne pouvais pas l’acheter. Notez que, ramené en francs constants selon le calculateur de l’INSEE, cela représenterait 110 000 € d’aujourd’hui, le prix d’un (petit) terrain pour faire construire une (petite) maison. J’aimais bien la GTO ! N’en parlons plus.

Quel est le rapport ? Mathématiquement, en divisant la valeur monétaire brute de la GTO par mon âge de l’époque : 10 000. Affectivement, toujours en mélangeant les deux unités, bien des regrets !

J’atteins aujourd’hui les 70 ans. Le double d’en 1983. J’apprends par des informations croisées de la presse et des réseaux sociaux que l’une des 36 (vraies) FERRARI GTO vient de se vendre 70 millions d’euros. Parlons-en.

Quel est le rapport ? Mathématiquement, toujours en divisant la valeur monétaire brute de la diva par mon âge cela représente aujourd’hui : 1 million. Je n’ai que doublé mon âge (et ça pèse !) et le prix de la FERRARI GTO, elle, a multiplié sa valeur relative à mon âge par 100. Affectivement, toujours en mélangeant les deux unités, je n’ai plus aucun espoir de pouvoir atteindre l’inaccessible étoile !

J’entends déjà vos commentaires. Les mathématiciens contesteront, avec raison, que j’ai invraisemblablement mélangé les unités. Les pragmatiques ajouteront, avec raison, qu’il fallait bien entretenir ces machines d’exception pendant 35 ans. Savent-ils seulement ce que j’ai dû moi-même endurer et investir pour y parvenir?

Mais voilà que dans la Creuse, loin des sunlights des prestigieuses salles des ventes, de Pebble Beach, de la Villa d’Este ou de Goodwood, le Tribunal de Guéret doit se prononcer sur une division par 1, 2 ou 3 de l’héritage d’une FERRARI GTO entre les membres de la famille de Pierre Bardinon. Mathématiquement cela représente beaucoup d’argent et bien des querelles familiales. Affectivement…cela ne nous regarde pas et c’est tant mieux!

J’ai encore des fractions de GTO : 1/43, 1/24, 1/18ème. Mathématiquement cela ne vaut rien. Affectivement, c’est ce qui subsiste de mes rêves. N’en parlons plus !

Si, peut-être à Burdijouets en novembre prochain !

Pierre WEHNER


Découvrez au format pdf ce bulletin du mois de juin 2018 de l'ACSO Classic !

Edito acso classic logo 06 2018Edito acso classic logo 06 2018

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.