MOBILISATION CONTRE LE PROJET DE LA MAIRIE DE PARIS

Par solidarité avec l’action initiée par l’hebdomadaire « La Vie de l’Auto » relayée par la FFVE sur le projet d’interdiction de circulation, à Paris, des automobiles de plus de 17 ans, l’ACSO Classic se mobilise et décide de soutenir leur initiative.

En préalable, l’ACSO Classic fait confiance à la FFVE pour faire amender ce projet en excluant de la mesure les automobiles de collection de plus de 30 ans. Le contrôle technique obligatoire, la faible diésélisation du parc des automobiles de collection et le peu de kilomètres effectués par ces véhicules sont autant d’arguments susceptibles d’y parvenir.

Bien que la mesure ne soit pas envisagée pour la province (les projets de ZAPA ayant été abandonnés par les villes candidates) et, espérons le, pour les automobiles de collection, l’ACSO Classic souhaite toutefois dénoncer ce projet pour au moins trois raisons :

- les voitures âgées de plus de 17 ans obéissent, tous les deux ans, comme tous les véhicules au-delà de la quatrième année, à l’obligation d’un contrôle technique qui comprend la mesure et la validation des normes anti-pollution. Ou bien la Ville de Paris n’accorde aucune confiance aux contrôles techniques obligatoires de pollution et elle devra alors exprimer leur inutilité, ou bien elle outrepasse ses droits à l’égard des automobilistes qui respectent la réglementation. L’ACSO Classic et l’Automobile Club du Sud Ouest sont attachés à la défense des droits des automobilistes.

- la possession et l’utilisation d’un véhicule de plus de 17 ans est, à de rares exceptions, une obligation économique et sociale, notamment dans les milieux les moins favorisés. L’ACSO Classic et l’Automobile Club du Sud Ouest sont attachés à l’aspect social de l’automobile.

- la promotion fiscale du Diesel par les industriels et les gouvernants successifs durant les dernières décennies a conduit à la création d’un parc automobile dont on découvre aujourd’hui la nuisance du fait des rejets des particules polluantes. Les utilisateurs, trompés, doivent ils être aujourd’hui les seules victimes de cette politique après avoir déjà été punis, contraints d’ utiliser des automobiles alors plus chères, plus bruyantes, et souvent moins performantes ? Les collectionneurs de l’ACSO Classic ont été plus perspicaces : ils ont conservé très peu de modèles diésélisés.

Pierre Wehner - novembre 2012

Accès à la mobilisation en ligne sur le site de l’hebdomadaire « La Vie de l’Auto »

Accès au flash info de la FFVE daté 26 novembre 2012

ACSO mobilisation

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.