UN DINER AVEC... LA FFVE

Le mercredi 27 mars, l’ACSO Classic et son président Frederick Llorens ont organisé un dîner hors du commun. Si la date était traditionnelle, son organisation laissée la place à des échanges avec les deux délégués régionaux de la FFVE. Francis Etienne et Pierre Wehner étaient en effet au cœur de cette soirée d’information autour de notre Fédération, de l’usage au quotidien de nos automobiles anciennes et des perspectives d’avenir.

Francis et Pierre ont tout d’abord tenu à expliquer la répartition de leurs rôles au sein d’un découpage régional qui, pour la FFVE, correspond aux anciennes régions administratives Aquitaine et Midi-Pyrénées. Ainsi, Francis Etienne se chargera des aspects techniques alors que Pierre Wehner se penchera sur les aspects généraux. Rappelant ensuite la nature même et l’histoire de la FFVE depuis sa création en 1967, Pierre Wehner précise que « sans l’acharnement de ces dirigeants successifs, nous ne pourrions exprimer aujourd’hui que notre désolation. » Pour épauler le travail quotidien de la FFVE et améliorer encore son efficacité, il recommande d’ailleurs à l’ensemble des clubs de nommer un membre comme référent FFVE, destiné à être l’interlocuteur auprès des délégués régionaux.

Les aspects plus techniques sont ensuite évoqués, au fil de la présentation et des nombreuses questions. Le durcissement à venir des contrôles techniques a ainsi été évoqué, rapidement suivi du développement des zones de circulation restreintes (ZCR) et de leurs vignettes Crit’Air. Deux sujets pour lesquelles la carte grise de collection apporte une réponse, Francis Etienne considérant que désormais ce document est « essentiel pour conserver son automobile ancienne et pouvoir circuler avec. » Illustration avec les ZCR qui interdisent à Paris toute circulation des véhicules antérieurs à 1997 (même lors d’un rassemblement) à l’exception de ceux dotés d’une carte grise de collection.

Pierre Wehner rappelle ensuite que la définition de l’automobile de collection se trouve dans le Code de la Route, lequel insiste sur l’absence de modification majeure (carrosserie, moteur,…). Le parc actuel est estimé à un peu moins d’un million de véhicules dont 75% ont une valeur inférieure à 15 000 euros, la moitié de ceux-ci parcourant moins d’un millier de kilomètres par an pour un usage principalement lié à la promenade. Si le poids économique de notre passion est loin d’être négligeable (20 000 emplois directs, nuitées hôtelières,…), il ne faut pas oublier que l’automobile de collection est fiscalement assimilée à une œuvre d’art au titre de son appartenance au patrimoine industriel. Outre cette taxation, certains rappellent également la flambée actuelle de certaines polices d’assurance sans oublier les dérives actuelles de certains contournements des cartes grises de collection...

Au final, une belle soirée, intéressante, enrichissante et probablement à renouveler à l’ACSO Classic et au sein des clubs du département et de la région !

MERCI !

Pour ce dîner exceptionnel, un appel avait été lancé auprès de nombreux clubs girondins. Plusieurs y ont donc répondu et étaient présents parmi nous le 27 mars. Et si certains sont également membres de l’ACSO Classic, d’autres venaient pour la première fois dans les salons de l’ACSO.

Citons ainsi Les Fous de l’Auto (Jean-Pierre Desprez, entre autres), Les Calandres d’Antan (Olivier et Thérèse Boucheron-Seguin), Atlantic Oldtimer (Didier Bonnet, Philippe Daniel, Françoise Vignon), L’Essieu Bordelais (Philippe Nougier), Club Aquitaine IDéale DS (Eric Hochart, Michel Laclide), Rétro-Mobile Club du Bazadais (Serge Bongiovanni, Olivier Boissavy, Guillaume Léveillé, Corinne Armand, Manu Fernandez, William Ray, Romain Laforce, Sébastien Lataste, Frédéric Hay – bref le fameux minibus venu du Bazadais !), Rétro-Mobile Club du Réolais (Alain Sarrazin), Moto-Club Bordeaux (Clément Brouzes),…

repas mensuel rendez-vous FFVE

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.