CIRCUIT DES REMPARTS 2013

Une semaine après la fête de l'automobile ancienne de route lors de la Traversée de Bordeaux, l'automobile ancienne de compétition était à l'honneur du 20 au 22 septembre 2013 avec le traditionnel Circuit des Remparts dans les rues vallonnées d'Angoulême. Et de nombreux Bordelais, et membres de l'ACSO Classic, étaient évidemment au rendez-vous, sur la piste, dans le paddock et dans les tribunes.

img-1808.jpg

Ce week-end a débuté de la plus belle des manières avec le Concours d'Elégance le vendredi soir. En effet, la Maratuech, notre Maratuech, a remporté ce concours dans la catégorie "exception / grands carrossiers" ! Un superbe hommage pour le travail de Fernand Maratuech, et pour celui effectué lors de la restauration menée autour de Pierre Arnaud à l'initiative de l'ACSO, de la Fondation du Patrimoine et de Motul. La voiture-avion a ainsi passé une soirée de rêve, en compagnie du Petit Prince...img-1799.jpg

Le samedi, plusieurs centaines de passionnés se sont engagés dans le rallye touristique sur les routes de Charente, dans beaucoup de Girondins.

Et le dimanche, place au spectacle : "It's race day !" comme ont pu le proclamer la forte délégation Britannique ayant fait le déplacement à Angoulême, en compagnie de voitures d'exception. A leurs côtés, beaucoup de pilotes locaux et également un certain nombre labellisés "ACSO Classic" se sont illustrés dans les différents plateaux. Présence Bordelaise également au micro puisque, sous un beau et chaud soleil célébrant l'arrivée de l'automne, les mécaniques les plus rutilantes sont notamment présentées et commentées par notre ami Jean-Luc Fournier.

Deux plateaux sont dévolus aux voitures de courses d'avant-guerre. Dans le plateau Maurice Trintignant, réservé aux Bugatti, Grégory Ramouna et Thierry Lafont continuent leur tour des plus beaux circuits d'Europe. Avec sa Bugatti 35B jaune de 1928, Grégory Ramouna signe le deuxième temps des essais derrière Jean-Marc Laffont. Ci-dessous sur la pré-grille, il ne parvient pas en course à dépasser son ami Périgourdin au terme d'une épreuve intense marquée par une superbe passe d'armes. Bloqué deux fois au virage du marronnier, le Bordelais connait en outre des problèmes de direction qui handicapent le pilotage de sa machine.img-1911.jpg

Thierry Lafont, ci-dessous devant sa voiture et aux côtés de Pierre Wehner dans le paddock, garde intacte sa passion et ses yeux pétillants d'enthousiasme au moment de prendre le volant de sa Bugatti 35T de 1927. Après des essais satisfaisants avec une 10ème place qu'il résume parfaitement "pas premier, mais pas dernier non plus", il réalise une belle course qu'il termine à la 8ème place. "Chaque année je gagne une ou deux places, je suis content !"img-1826.jpg

Dans le plateau Raymond Sommer, aux côtés d'Amilcar ou de Riley, Thierry Chave avait fort à faire au volant de son MG. Mais, là aussi, le plaisir de piloter une telle machine dans un cadre somptueux, chargé d'histoire, et la satisfaction de franchir le drapeau à damier l'emportent sur tout le reste.img-1805.jpg

Les autres plateaux regroupent des voitures de tourisme améliorés et des GT. Dans le plateau Gérard Larrousse, Alain Petit aligne une superbe DB Panhard HBR5 de 1958 qu'il réussit à faire courir en course malgré une "belle" touchette lors des essais.img-1904.jpg

Dans le plateau Jean-Pierre Beltoise, Jean-Claude Pénicaud découvre une Ford Mustang de 1965 achetée tout juste une semaine auparavant ! Dans ses conditions, sa participation, et la bonne course effectuée malgré des problèmes de freins n'ont que plus de valeur. img-1881.jpg

Dans la même épreuve, Grégory Ramouna reprend la piste, au volant de son Alfa Romeo GTA de 1965 vue au Tour Auto. Pénalisé par les organisateurs, il se retrouve au sein d'un plateau composé de voitures beaucoup plus puissantes. Dès lors, son 7ème temps aux essais est à remarquer. Malheureusement, juste après le départ, il se retrouve bloqué derrière une voiture en difficulté. Dépassé par de nombreux concurrents, il effectue une superbe remontée mais ne peut atteindre la quatrième place synonyme de participation en super-finale.img-1892.jpg

Ultime course de la journée, la super-finale des GT est remportée par le local Damien Kohler au volant de sa Diva-Ford F10 de 1964, devant deux Porsche 911.

photos Tableau d'honneur Circuit des Remparts Maratuech

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.