années 1920

120 ANS DE L'ACSO

Fondé le 23 avril 1897, l'Automobile-Club du Sud-Ouest fête cette année ses 120 ans !

2017 sera donc une année riche en commémorations et évènements, pour lesquels l'ACSO Classic sera naturellement un acteur privilégié.

En attendant d'en savoir plus, voici le logo officiel des 120 ans de l'ACSO.

Logo 120 ans acsoEt rendez-vous sur la page Facebook dédiée aux 120 ans.

Georges Sarthou

Né le 21 avril 1899 à Bayonne, ce chirurgien-dentiste de profession était installé au 28, rue Fondaudège à Bordeaux. Durant le premier conflit mondial, il falsifie sa carte d’identité pour aller sur le front de Verdun. Son dynamisme communicatif, et sa grande passion pour tout ce qui roule ou flotte, fait ensuite de lui un participant et un organisateur de premier ordre.

Lire la suite

Le Grand Prix du Parc Bordelais 1929

Le MCB s’associe à l’ACSO pour créer un nouveau circuit en 1929. L’union entre Georges Sarthou et Louis Gonfreville, Président de l’ACSO, est confortée par le soutien apportée par François Merman, Président de la Commission Sportive de l’ACSO, et l’aide ponctuelle de membres de l’Automobile-Club Basco-Béarnais et de l’Automobile-Club Agenais. 

Cette coalition régionale permet de faire découvrir aux Bordelais un nouveau type d’épreuve, proche des courses sur autodrome comme à Monthléry ou à Miramas.

Lire la suite

Le Grand Prix des Quatre-Pavillons 1928

Le « Circuit des Quatre-Pavillons », d’une longueur  de 8,200 kilomètres, est créé sur les communes de Cenon et de Lormont pour accueillir le Grand Prix de France des motocyclettes le samedi 30 juin et le Grand Prix de France des cyclecars et voiturettes le dimanche 8 juillet 1928. Après un départ sur la route de Bordeaux, juste après les Quatre-Pavillons, le tracé tourne à droite pour couper le Chemin des Gravières, offre un parcours sinueux avant de raccorder la rue de Carbon-Blanc. Ensuite, le circuit rattrape sur sa droite la RN10, offrant ainsi une très longue ligne droite aux concurrents, jusqu’au retour au carrefour des Quatre-Pavillons.

Lire la suite

Louis Baillot d'Estivaux

(La Tremblade, 1903 – Bordeaux, 1983)

Esprit inventif et créatif, il se destine à la recherche. Diplômé ingénieur chimiste ENSCB, il fonde à Bordeaux en 1929 un laboratoire d’études et de recherches dont les travaux font l’objet de communications à l’Académie d’agriculture de France. On lui doit en particulier l’invention de la « thermolisation », procédé de pasteurisation des vins à faible température pour assurer leur conservation sans produit chimique. Comme son père, correspondant de L’Illustration à la fin du XIXème siècle, il connait parfaitement la photographie. En 1948, avec un ami, il met au point un appareil qui donne une photo en 8 secondes seulement après la prise de vue. Temps calculé depuis la pression sur le déclencheur jusqu’à la sortie de la photographie de l’appareil !

Lire la suite

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.