bulletin

CLASSICBOOM

Nous avons rencontré, précédé, suivi, croisé, vu, entendu, jugé, admiré, jalousé, voire contesté pour quelques pisse- vinaigre, beaucoup d’automobiles « classic » dans notre région ces dernières semaines : dans les rues, sur les routes, les esplanades des métropoles, les places de villages, les ronds- points, les circuits, permanents, éphémères ou ressuscités, les hôtels, les restaurants, les stations-service, les super et hypermarchés, quelque fois les garages odorants et poussiéreux qui bordent si rarement nos routes départementales et leurs hameaux afférents

Lire la suite

BLEU, BLANC, ROUGE...

Le prochain dîner de l’ACSO Classic aura des allures de vacances. Le « dress code » s’adaptera donc à cette circonstance et le port de la cravate ne sera pas indispensable même si la température ne dépasse pas les 30 °, ce qui parait d’ailleurs peu probable au regard de ce que nous vivons actuellement.

Lire la suite

LA DERNIERE A 90 ?

Il ne reste plus que 2 mois et demi pour tenter (violemment ?) de convaincre nos ministres de l’inadaptation politique, économique, environnementale et sécuritaire de la future réglementation sur la limitation de vitesse à 80 km/heures sur les routes secondaires sans terre- plein central.

Lire la suite

DE L’ART ET DE L’USAGE DU SYLLOGISME

Tous les hommes sont mortels

Or Socrate est un homme

Donc Socrate est mortel

Aristote formalisa et illustra ainsi la notion de syllogisme il y a près de 2500 ans.

Nos « humanités » nous enseignèrent plus tard une version volontairement malhonnête, adaptée à la civilisation de notre lointaine jeunesse, qui caricaturait la limite du syllogisme :

Tout ce qui est rare est cher

Or un cheval borgne est rare

Donc un cheval borgne est cher.

Cette forme d’illusion de syllogisme, dénommée sophisme, est bien connue dans notre monde de l’automobile ancienne où l’on a pu maintes fois constater que la rareté pouvait, inconsidérément, primer sur l’intérêt de l’objet automobile historique. Le plus souvent au détriment de l’utilisateur mais au profit, intellectuellement malhonnête, des marchands et des spéculateurs.

Lire la suite

L’ART D’ACCOMODER (chèrement) LES RESTES

Initialement, de doux nostalgiques visionnaires (au moins septuagénaires aujourd’hui) de l’automobile d’un autre âge ont, naguère, accumulé, conservé, rafistolé, coupé, soudé, usiné, raboté, en bref ressuscité des morceaux de carcasses automobiles, qui avaient traversé une ou plusieurs guerres sous différentes affectations, pour leur redonner un aspect convenant à leurs origines, voire leur lustre d’antan.

Ainsi les années 50 ont vu réapparaitre des Delahaye, des Delage, des Bugatti et bien d’autres gazogènes moins prestigieuses qui avaient achevé glorieusement, quoique dans l’indifférence, les services qu’elles avaient dû effectuer à l’usage d’engins agricoles, commerciaux, industriels voire militaires.

Lire la suite

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.