Mémoire

Le Grand Prix de Lesparre 1950

Le 14 mai 1950, Lesparre retrouve les saveurs et les odeurs de la compétition moto, mais cette fois dans le cadre d’un programme plus complet intégrant également une épreuve automobile de Formule 2. Cette nouvelle épreuve est organisée par l’ACSO, qui rejoint ainsi le Moto-Club du Médoc (Société d’encouragement créée en 1938), toujours en charge de la partie moto. L’initiative de cette course revient en effet à son ancien Président, M. Delrieu, et à son successeur Jean Dazat.

Lire la suite

Arthur Escarraguel

(Bordeaux 1850 – 1928)

Issu d’une famille d’ingénieurs civils qui compte à son actif la construction du phare du Cap-Ferret en 1839 et quantité de ponts et chemins de fer. Modeste et dépourvu de toute ambition personnelle, il fait le bien pour le seul plaisir de bien faire. Maire d’Ambès où il exploite le vignoble du château Liotard, vice-consul d’Espagne à Arcachon, il participe activement à toutes les œuvres philanthropiques de la région.

Lire la suite

Le Grand Prix de Saint-Médard-en-Jalles 1932

Alors que la ville de Pau obtient l’organisation du Grand Prix de l’ACF en 1930, la région Bordelaise réussit à organiser un Grand Prix plus local, le 26 juin 1932, à Saint-Médard-en-Jalles.

Située à quelques kilomètres à l’ouest de Bordeaux, cette commune est, au début des années 1930, grande par la superficie mais très peu peuplée avec un peu plus de 5.000 habitants.

Lire la suite

Georges Sarthou

Né le 21 avril 1899 à Bayonne, ce chirurgien-dentiste de profession était installé au 28, rue Fondaudège à Bordeaux. Durant le premier conflit mondial, il falsifie sa carte d’identité pour aller sur le front de Verdun. Son dynamisme communicatif, et sa grande passion pour tout ce qui roule ou flotte, fait ensuite de lui un participant et un organisateur de premier ordre.

Lire la suite

Le Grand Prix du Parc Bordelais 1929

Le MCB s’associe à l’ACSO pour créer un nouveau circuit en 1929. L’union entre Georges Sarthou et Louis Gonfreville, Président de l’ACSO, est confortée par le soutien apportée par François Merman, Président de la Commission Sportive de l’ACSO, et l’aide ponctuelle de membres de l’Automobile-Club Basco-Béarnais et de l’Automobile-Club Agenais. 

Cette coalition régionale permet de faire découvrir aux Bordelais un nouveau type d’épreuve, proche des courses sur autodrome comme à Monthléry ou à Miramas.

Lire la suite