L'épreuve du kilomètre des Boulevards en 1949

Après quelques épreuves motos depuis 1947, le dimanche 19 juin 1949, à exactement 14h30, la compétition automobile est enfin de retour à Bordeaux ! Sur la ceinture extérieure de la ville, les Boulevards, une épreuve du kilomètre départ arrêté est organisée par l’ACSO entre la Barrière de Toulouse et la Barrière de Bègles. Cette ligne droite constitue donc le cadre idéal pour une épreuve de vitesse pure, en boucle avec un virage au niveau de la Route de Toulouse.

14

Albert Divo, au volant de sa Talbot victorieuse dans la catégorie 2 litres, et Gerboud (lauréat en 1,5 litre avec sa RG spéciale), reçoivent les félicitations du Président de l'ACSO Louis Baillot d'Estivaux

Trois catégories sont inscrites au programme, Course, Sport et Série, elles-mêmes divisées selon les cylindrées des voitures. Aux nombreux amateurs Bordelais qui ont souhaité s’inscrire, un invité mystère de renommée internationale est annoncé au volant d’une puissante Talbot 4 litres. Son identité n’est dévoilée que l’avant-veille dans les colonnes du quotidien Sud-Ouest, partenaire de l’évènement : Albert Divo, au palmarès incontestable.

Certains pilotes  multiplient par ailleurs les engagements, comme Charles Huc qui va disputer l’épreuve sur Simca-Deho 1.100cm3, sur Bugatti 1.500 cm3 et enfin sur Talbot 4 litres ! Garagiste Bordelais, rue Fondaudège, Huc est le concessionnaire Talbot et s’est constitué une véritable écurie de course en rachetant des châssis d’occasion.

Une quarantaine de voitures sont finalement inscrites, un triomphal succès pour cette initiative de l’ACSO. Pour ces derniers, l’organisation de cette compétition envisagée depuis fin mars est en effet un véritable banc d’essai pour la mise en place de futurs évènements de plus grande importance. Et cette organisation jugée par tous sans faille en termes d’encadrement et de sécurité des spectateurs, est également vantée par tous les observateurs et par les officiels de la ville, ce qui permet de rêver à un avenir radieux pour la compétition automobile…

Vainqueur de la catégorie Spéciale dans l’épreuve du kilomètre le 19 juin 1949, Georges Bigata est au volant d’une voiture hybride avant l’heure, la ‘’Georges Bigata 12 cylindres’’. Elle peut fonctionner au gaz (de Saint Marcet) ou à l’essence, et est équipée d’un moteur Lycoming 12 cylindres de 6,400 litres de cylindrée. Dessinée par Georges Bigata, la carrosserie en aluminium a été formée par les compagnons des Avions Marcel Dassault à Mérignac.

Si la multiplication des sous-catégories a quelque peu déconcerté un public moins nombreux qu’envisagé (à cause du large soleil ou de l’inauguration de la XVIIème Foire de Bordeaux sur la Place des Quinconces), la vitesse était bien au rendez-vous, Albert Divo réalisant comme prévu le temps le plus rapide de la journée en 46’’2 (soit une vitesse de 77,922 km/h), lors de sa deuxième tentative.

Cet article est composé d'extraits issus du chapitre traitant de cette épreuve dans le livre « Les Grands Prix de Bordeaux 1951-1955 », publié chez FL Livres en 2013

années 1940

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.