Raymond Rispal

(3 mars 1912 - 5 mai 1999)

Forte personnalité à l’accent marqué, il commence son apprentissage de mécanicien en 1925 avant de disputer quelques courses de moto sur l’herbe des hippodromes.

Après le conflit mondial, il devient Agent Renault à Villenave d’Ornon et parvient à participer comme copilote au rallye Monte-Carlo en 1951 et 1953.

Œuvre marquante dans sa carrière, la barquette Rispal a été construite sur la base d’une Renault 4CV 1063. Carrossée en aluminium par Sourgen, elle débute en juin 1954 et son immatriculation 397 AA 33 sera visible sur de nombreux circuits. Transformée avec l’adoption d’un toit de Dauphine (à l’envers !) pour continuer à courir après 1955, elle est de nos jours visible au Manoir de l’Automobile de Lohéac.

Il réalise ensuite une monoplace de Formule Junior avec de nombreuses pièces Renault et dispute des courses de F3 à son volant, avant d’acheter en 1966 une Brabham : « Elle avait beaucoup roulé, elle avait été accidentée plusieurs fois. J’ai tout mis en pièces, j’ai passé le châssis au marbre et comme j’étais Agent Renault, j’ai monté un moteur 1.300 Gordini. » Longtemps considéré comme le pilote licencié le plus ancien en Europe, il a continué à faire courir sa Brabham dans les courses de côte et les épreuves historiques jusqu’au début des années 1990 !

Pour rendre hommage à sa longue carrière et honorer 60 ans de compétition et plus de 1000 courses, il reçoit d’ailleurs la médaille d’or de la FFSA en 1988.

Cet article a été publié pour la 1ère fois par son auteur dans le livre « Les Grands Prix de Bordeaux 1951-1955 », publié chez FL Livres en 2013

années 1950 années 1970 années 1960 années 1980

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.