UN DINER AVEC... JEAN EGRETEAUD

Mercredi 27 septembre, à l'occasion du repas mensuel de l'ACSO Classic dans les salons de l'Automobile-Club du Sud-Ouest, de très nombreux convives s'étaient réunis autour de Pierre Wehner pour célébrer de la plus belle des manières l'invité d'honneur de la soirée : Jean Egreteaud !

Comme l'a rappelé notre Président, Jean Egreteaud peut sans équivoque être considéré comme "le plus brillant pilote de sa génération". Cette soirée a d'ailleurs été l'occasion de retracer en détails, et avec de nombreuses anecdotes, la carrière de ce pilote au talent naturel et spontané, lequel a précisé que jeune il aimait conduire les tracteurs bricolés par son père, considérant cela comme une très bonne école pour obtenir de bonnes sensations. Cette carrière a débuté en 1967, alors qu'il a déjà trente ans, lors d'un rallye Bordeaux Sud-Ouest disputé sur une Citroën DS Pallas bricolée dans son garage de Cenon ! Très vite remarqué, sur les routes comme sur les circuits, son nom est évidemment indissociable de la marque Porsche.

Egreteaud acso classic 20170927Jean Egreteaud, évoquant sa carrière sous le regard attentif de Pierre Wehner et des membres de l'ACSO Classic

Une aventure avec le constructeur de Stuttgart commencée en 1968, et immédiatement concrétisée par le titre de Champion de France des rallyes des critériums nationaux, un titre remporté en compagnie de Guy Rolland sur une Porsche 911. Et dans le même temps, il termine deuxième du championnat de la montagne, avec un titre perdu lors de la dernière course pour une seconde suite à un problème de boite de vitesse.

Jean Egreteaud a également disputé à de multiples reprises les 24 Heures du Mans, et notamment en 1969 quand, associé à son "meilleur ennemi" Raymond Lopez sur une Porsche 911 T, il est en tête de la catégorie GT durant 19 heures, devant les voitures d'usine, avant une sortie de Lopez au Tertre Rouge qui ruine leurs efforts. Le Tour de France automobile a également été le cadre de plusieurs exploits du pilote girondin, comme lors d'une spéciale disputée en Bretagne où, en utilisant les notes de Gérard Larousse, il se permet de largement devancer ce dernier. S'il avoue qu'il avait "un tempérament un peu râleur", son caractère bien trempé lui a parfois valu des rapports difficiles avec certains pilotes, comme Bernard Darniche : "Il m'a qualifié de garagiste fortuné... alors que je n'avais pas un rond !"

Sa carrière, si elle se prolonge jusqu'à un mémorable et très animé Tour Auto en 1975, connait un véritable bouleversement en 1972. Alors qu'il est cloué sur un lit d'hôpital suite à un accident de la circulation, il prend conscience de l'importance de s'assurer un avenir. Il développe alors sa concession Porsche à Cenon, sur l'avenue Jean Jaurès, avant de réaliser un site exceptionnel ouvert à Pessac en 1990. Dessinée par l'architecte Luc Arsène-Henry, cette concession a été entièrement intégrée dans les normes officielles éditées par Porsche pour le monde entier, répliquant le modèle bordelais jusqu'à Shanghaï. Si aujourd’hui Jean Egreteaud avoue savoir avec émotion que son nom "est toujours un label pour les Porsche vendues d'occasion", la concession Porsche est depuis quelques années entre les mains expertes de Ronan Chabot.

Profitant pleinement de sa retraite du côté d'Arcachon, il est devenu un assidu des parcours de golf où, comme le précise Pierre Wehner, il conduit les voitures au bord des greens comme une voiture de course ! Jean Egreteaud ne fait pas ses 80 ans "et sept mois !" et, avec son enthousiasme et son dynamisme, il a su captiver tout son auditoire et largement mériter les chaleureux applaudissements qui ont clôturé la soirée.

repas mensuel Tableau d'honneur Tour Auto années 1970 années 1960 Le Mans

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.