Joseph Journu

(Lignan de Bordeaux, 1866 – Bordeaux, 1929)

D’une grande famille bordelaise depuis 1699, il est un des pionniers de la locomotion automobile à Bordeaux et le premier à promouvoir l’usage de l’automobile dans l’armée en conduisant avec sa Panhard et Levassor le Général Brugère aux manœuvres en 1897.

5 vie au grand air 12 juillet 1902

Personnalité incontournable de l’automobilisme au plan national et international, il participe et organise tout à la fois. Il a l’idée de faire courir les automobiles qui « descendent » à Bordeaux pour l’entrainement des cyclistes de la course Bordeaux – Paris. Ainsi, le 2 avril 1898, naît le Critérium des entraineurs.

La maison Journu aux Quatre Pavillons devient le rendez-vous de tous les sportifs automobiles et cyclistes. Départs et arrivées des courses sont jugés devant la propriété. Ses amitiés avec le marquis de Dion lui font préférer la marque de Dion-Bouton pour participer à de très nombreuses compétitions dont la célèbre course Paris – Madrid en 1903 ou le circuit européen en 1906. Quand il regagne en voiture le château familial de Benauge, près d’Arbis, Joseph tire des coups de colt en l’air pour que les charretiers l’entendent arriver et libèrent le passage…

Cet article a été publié pour la 1ère fois par son auteur dans le livre « Dictionnaire de Bordeaux », publié aux éditions Loubatières en 2006

années 1890 années 1900

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.