Maurice Creuzan

(1854 – Floirac, 1915)

Docteur en médecine, ses nombreuses activités professionnelles pendant 35 ans, à Floirac, ne l’empêcheront pas de promouvoir un nouveau sport mécanique : l’automobile. Sous l’impulsion d’Arthur Escarraguel et d’un petit groupe de pionniers, il fonde le 1er mai 1897 L’automobile Bordelais, premier automobile-club de province, dont il prend la présidence.

9 1

Il donne avec un rythme soutenu l’impulsion indispensable à la bonne installation du club dont il réunit le comité chaque semaine et parfois même davantage suivant les propositions d’activités sportives, de loisir ou sociales et mondaines. C’est lui qui proposera en décembre 1898 la substitution du titre de la société par celui d’« Automobile Club Bordelais » en justifiant cette décision pour ne pas créer de confusion avec une activité industrielle. Très vite, la presse rendra compte des interventions pertinentes et des prises de position du docteur Creuzan concernant l’utilisation de l’automobile, la fiscalité qui lui est appliquée ou son coût par rapport au cheval et dont il fait volontiers les thèmes des congrès qui accompagnent souvent les manifestations automobiles organisées par l’ACB : expositions, courses, banquets ou concours. Dès 1898, il engage des actions pour obtenir une réduction de l’impôt sur les voitures des médecins de campagnes.

Avec ses amis Cyprien Alfred-Duprat, Paul Legendre, Panajou… il participe également à la fondation de l’Aéro-Club du Sud-Ouest.

années 1890 années 1900

L'intégralité de ce site, des photographies et des documents qui y sont présents sont sous copyright © Automobile Club du Sud Ouest. Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.